Changement d'hostname sous Centos / Red Hat

I. Présentation

Sur des distributions RedHat antérieures à la version 7 (ainsi que sur des distributions CentOS 6.x), lorsque l’on souhaitait modifier le nom du serveur local, on devait éditer le fichier /etc/sysconfig/network et modifier le champ HOSTNAME :

 

# vi /etc/sysconfig/network

HOSTNAME=xxxxxxxx

La modification était alors prise en compte lors du redémarrage  de la machine. Si l’on souhaitait une modification immédiate, il fallait alors exécuter la commande suivante :

 

# hostname xxxxxxxx

La vérification s’effectuait alors en utilisant la commande hostname sans argument, et, éventuellement en se déconnectant afin de fermer sa session et en ouvrir une nouvelle :

 

# hostname

xxxxxxxx

 

II. La commande hostnamectl

Depuis la version CentOS7 et l’apparition de SystemD, il existe une commande hostnamectl fort pratique, pour ce genre de modification. 

 

REMARQUE :

dans le cas où la forme statique du nom de machine est déclarée, la forme "transient" n’est alors plus utilisée. C’est généralement ce que l’on fait en déclarant le nom de la machine dès la phase d’installation.

Le nom de machine statique est déclaré dans le fichier /etc/hostname .

Si l’on souhaite interroger son serveur et distinguer les trois catégories de noms, il faut le faire à l’aide de la commande suivante :

# hostnamectl status 

Pour pouvoir modifier le nom d’un serveur, il suffit alors uniquement de remplacer l’option status de l’interrogation précédente, par set-hostname dans la commande.

# hostnamectl set-hostname xxxxxxxx

Pour s’assurer du changement, on peut exécuter les commandes suivantes :

# hostnamectl status

III. Conclusion

Il est vrai que cette nouvelle commande hostnamectl (ainsi que d’autres associées à l’environnement SystemD), est vraiment très pratique, car elle permet de mettre à jour rapidement (et sans erreur possible), le nom de machine d’un serveur. De plus, la commande hostnamectl peut interagir avec les conteneurs locaux (option --machine=), ou être pilotée à distance (option --host=). Afin d’identifier de façon nette et précise les machines, on peut même préciser la localisation de ses serveurs, grâce à l’option set-location.

  • 0 Utilisateurs l'ont trouvée utile
Cette réponse était-elle pertinente?

Articles connexes

NTP - Ajustement de l'heure (Centos)

Installation de NTP :   Centos 6 : yum install ntpchkconfig ntpd onntpdate...

Installer WHM / cPanel sur Centos

yum updateyum upgradeyum install perlcd /homewget -N http://httpupdate.cpanel.net/latestsh latest...

Installation de plugins & Outils utiles

wget http://packages.sw.be/rpmforge-release/rpmforge-release-0.5.2-2.el5.rf.x86_64.rpmrpm -Uhv...

Supprimer les anciens kernels

Connaitre sa version kernel actuelle :uname -rNe conserver que l'actuel et sa version antérieure...

Serveur full (/var/tmp/)

rm -rf /tmp/* service mysql restart service httpd restart

Powered by WHMCompleteSolution